SCI du Scrapo

Pourquoi voulons-nous constituer un actionnariat citoyen sur l’exploitation de Kereven ?

  • Parce que nous n’avons pas le sentiment que la terre que nous cultivons doive nous appartenir. Il nous semble plus logique de voir les citoyen-ne-s en être les garants. Nous souhaitons être des paysans au service de la société, locataires de la ferme dont le propriétaire serait la société ;

  • Pour sortir du modèle classique d’acquisition (par capitalisation, pouvant entraîner de la spéculation) et en cela défendre un autre modèle agricole ;

  • Pour rencontrer et fédérer des citoyen-ne-s, voisin-e-s, proches, autour de notre projet d’agriculture paysanne ;

  • Pour s’assurer que la ferme reste une entité physique et sociale, sans risque de démantèlement ;

  • Pour pallier au risque de créer des inégalités entre les membres du GAEC en raison de liens familiaux avec certains des propriétaires actuels ;

  • Pour faciliter l’ouverture du projet à de nouveaux associés ou le départ de l’un ou l’une d’entre nous, et pour faciliter une éventuelle reprise de l’exploitation à la suite de notre projet, en limitant la capitalisation par les membres du GAEC ;

  • Au vu des prévisionnels économiques, un rachat de l’exploitation par le GAEC ne garantirait pas la viabilité financière de notre projet. En passant par un rachat citoyen, la ferme permettra de faire vivre 5 personnes sur 60 ha, installées de manière progressive.

Pourquoi faire racheter la maison en même temps que la ferme ?

  • L’exploitation a besoin d’un siège social capable d’accueillir nos réunions, notre bureau, nos stagiaires, nos repas quotidiens – soit un lieu neutre pour abriter la vie quotidienne de notre collectif ;

  • Dans ce bâtiment se trouveront également notre cave d’affinage et un lieu d’accueil de formations et/ou de touristes (gîte loué à la semaine dans une aile de la maison)  – c’est-à-dire des activités en lien direct avec l’exploitation agricole ;

  • Sont déjà présents dans ce bâtiment la chaudière à copeaux qui alimente la ferme en eau chaude, et le compteur électrique qui alimente toute la ferme (hors séchoir) ;

  • Le système de traitement des eaux usées par phyto-épuration existant est commun à l’exploitation agricole et à la maison d’habitation ;

  • La maison est placée à seulement quelques mètres de la ferme (cf photo aérienne) et se retrouve ainsi mêlée à toutes ses activités ;

  • Pour qu’en cas de cessation du projet collectif, elle reste disponible pour le ou les futur(s) exploitant(s).

Quel serait le montant de cette reprise ?

Ci-dessous, voici un récapitulatif de l’estimation pour la ferme de Kereven. Cette évaluation a été faite par la famille soit Sylvie Le Troadec et ses enfants Anaïs, Envel et Goulven puis proposée au collectif.

Elle a été réalisé à partir de deux documents :

  • une évaluation du 20 janvier 2014, effectuée par le notaire de Belle-Isle-en-Terre, Maitre de Lambilly pour toute la partie privée (la maison, une partie des bâtiments et la totalité du foncier) ;

  • une évaluation du 6 janvier 2014 réalisée par Christian Garel de la Chambre d’Agriculture des Côtes d’Armor pour toute la partie concernant l’EARL (l’autre partie des bâtiments, le matériel, les stocks…).

Dans notre montage de projet, nous proposons un rachat participatif citoyen (quelque soit sa forme) du foncier et des immobilisations (bâtiments agricoles et maison).

  • FONCIER

PROPRIÉTAIRE ACTUEL

COMBIEN D’HECTARES

PRIX PAR HECTARE

PRIX TOTAL

Sylvie Le Troadec 23ha 3000€/ha 69 000€
Ifig et Gildas Le Troadec 12ha 3000€/ha 36 000€
Guénaelle Le Glohaec 6,92ha 3280€/ha 22 686€

TOTAL FONCIER : 127 686€

 

  • IMMOBILISATIONS

→ Propriétaire actuel : EARL de Kereven ou privé (Sylvie Le Troadec)

BÂTIMENT PRIX DEMANDÉ
Bâtiment Atelier / stabulation veaux 8 000€
Stabulation Vaches Laitière (comprenant laiterie, salle de traite…) 19 000€
Séchoir en grange 45 000€
Bâtiment fumière / stabulation génisses 14 000€
Divers (Aire bétonnée, fosse à lisier, phyto-épuration) 17 000€
TOTAL DEMANDÉ POUR LES BÂTIMENTS 103 000€
Maison d’habitation 145 000€
TOTAL IMMOBILISATIONS ET MAISON 248 000€

TOTAL IMMOBILISATIONS ET FONCIER : 375 686€

 

A cela s’ajoutent les frais de notaire au moment de l’acte de vente (estimés à 40 000€ – confirmation par le notaire à obtenir prochainement), ainsi que la prestation de Terre de Liens Bretagne (4000€) pour l’écriture des statuts et l’accompagnement, et l’inscription au greffe du tribunal pour la SCI (300€).

TOTAL SCI DU SCRAPO, avant confirmation du notaire : 420 000€

 

Bulletin de souscription ici

Aller à la barre d’outils